fiasco

Jacqui Kenny palme.jpg

C’était long. Il n’en finissait pas de sentir mourir ses espérances, voire même plus prosaïquement, ses espoirs. Ce qui était tout naturel, ceux-ci étant voués à l’attente, à la confiance certes mais toujours différée. À quoi cela tenait-il? À rien, justement. La distance de l’illusion à la projection dans laquelle il vivait avait été comblée par des visions qui ne se réalisaient guère que par à-coups. Comme les sursauts d’un moribond. Si le monde était méchant, c’était banal de le constater et cela reflétait sa méchanceté à lui, d’autre part, quand il était de bonne humeur, le monde était merveilleux et cela ne changeait rien car tout semblait toujours suivre son cours sans que sa présence ne lui apparût ni dans un cas ni dans l’autre véritablement indispensable, sinon pour contempler le spectacle ou y participer. La vraie vie est ailleurs avait-on dit plutôt loyalement mais où si tout était là? Cet ailleurs creusé dans son torse et dans sa tête qu’il faillissait à partager.

la fixité des astres

incblack_zoom.jpg

Elle retient à elle cette stupeur, ravie par l’inaltérable beauté d’un souvenir. Certes, ce qui a été n’est plus mais cela ne trouble en rien l’évidence subtile de cette force. Qu’est-ce qu’un souvenir? Absolument rien. Rien qui ne soit impalpable, intangibile ou encore invisible et ce rien l’enchante, elle n’ose bouger de crainte qu’il ne se dissipe, emporté par un bruit, une sollicitation inutile; ce rien l’émeut, ce rien la transporte. C’est une disposition inconnue de son être qu’elle rencontre, l’immensité inconcevable de cette éternité.

hors-la-loi

sphinx_partially_excavated.jpg

Il est désespéré par habitude, joyeux de nature, comme cela va de soi. Il est pris dans un sillon qui va son cours et il n’en sort pas.
– C’est amusant, réalise-t-il enfin, au fond, je choisis le désespoir a priori!
Le trottoir humide, la nuit qui tombe du ciel, la fixité des objets, les animaux silencieux que l’on rencontre, les histoires que l’on raconte, celles qu’on a vécu, celle que l’on va vivre, tout cela est une béance inconcevable. On cherche et on trouve, on a des ennuis dont les pigeons n’ont que faire, dont la planète Mars se rirait si elle n’était pas si loin et ils n’ont d’existence que celle qu’on leur donne. Au même moment, l’océan enroule ses eaux et le vent souffle dans les déserts. Tout ce mystère avec sursis a une forme et l’on est capricieux.
Assis sur sa chaise, il considère le vide sidéral sur lequel il se voit reposer, il n’y a plus de sol, plus de planète, il valse dans l’univers sombre et silencieux.

hypothèses cosmiques

oeil perroquet Suren Manvelyan

Un jour tu as oublié ton bras pardon ta main sur le dossier d’une chaise, ça n’a servi à rien. Aujourd’hui on a découvert un Cold Spot, une région du rayonnement fossile plus froide que le reste de la toile cosmique, exceptionnellement plus froide.

“L’hypothèse la plus excitante est que le Cold Spot ait été causé par une collision entre notre univers et un autre univers bulle. Si de futures analyses plus détaillées du rayonnement fossile prouvent que c’est bien le cas alors le Cold Spot pourrait être considéré comme la première preuve de l’existence d’un multivers”, explique le chercheur. “Des milliards d’univers comme le nôtre pourraient alors exister”.

l’armistice

Basic RGB

Il s’assit près d’elle.

– Comment vas-tu? lui glissa-t-il à l’oreille.
– Bien, répondit-elle en souriant.

Comment aller mal dans un tel cas? La vie était simple bien que l’on n’y comprît absolument rien. La joie catapultée du ciel faisait briller quelque chose au fond du coeur. Sur un haut plateau, à une autre latitude, un manteau de neige (oui on dit bien un manteau de neige) scintillait au soleil.

la chaussée

cherubins.jpg

C’est le matin du jour précédent qui précédait le précédent et ainsi de suite
La lumière est belle, le ciel un peu couvert, comme au-dessus d’une mer imaginaire

et le monde était beau, la rue grandiose, tout, exactement tout, semblait s’agencer à la perfection comme si un merveilleux puzzle invisible était enfin résolu.
Elle étais tombée dans un océan de sobriété d’une douceur infinie.
Une vieille femme qui allait traverser, le bras d’un conducteur sur la carrosserie noire d’un véhicule, l’alignement régulier des platanes le long de la chaussée, l’humidité de l’air, un pied qui tenait une porte entrouverte, toute chose l’émouvait au point qu’un grand silence sembla s’élever du trottoir. Ça n’était pas un sentiment, c’était plutôt comme si l’amour avait été l’organe-même qui percevait le monde.

fatum

lampe-de-table-kare-design-ampoule-noire-bulb-design_188932-3_680x450.jpg

À quatre heures du matin, l’été,
Le sommeil d’amour dure encore.
Sous les bosquets l’aube évapore
L’odeur du soir fêté.

J’avais la bouche assechée par tant de joie. J’étais stupéfaite par ce que l’on nomme le fatum, le destin, l’étoile, le hasard ou la nécessité, qui sait? Il y a ce qui a lieu et le nom qu’on lui donne.

Ce qui avait lieu me sidérait mais c’était bien parce que je l’avais désiré que j’étais abasourdie, sinon pourquoi l’aurais-je été?

Commencer une phrase par autre chose que par Je? Pourquoi faire?