un transport commun

 

koule6.png

 

C’est un train à vapeur qui court dans sa cage thoracique. Il n’en a jamais vu strier l’horizon mais il entend distinctement le long sifflement de la machine dans le silence relatif de sa boîte crânienne. Tout passe dans l’espace de ce temps complexe et pourtant le transitoire subsiste et s’éternise. C’est un train à vapeur qui court dans sa cage thoracique et trace de long en large de subtiles blessures inexistantes. Rien ne dure dans l’espace de ce temps complexe et pourtant ce passage mécanique perdure. C’est un train à vapeur qui court dans sa cage thoracique et creuse ses sillons dans l’espace de ce temps complexe, sillons où il bute, sillons où il s’échoue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.