l’insoumis

Gerhard-Richter.jpg

L’horizon clair était porteur de merveilles. Elles fluctuaient dans l’air limpide et il en saisissait une du bout des doigts. Elle jouait sur sa paume ouverte et le rendait heureux. Le grand désert à ses pieds pliait de son  intense silence les branches brûlantes des essences courageuses. Des plumes au vent… pensait-il serein et son coeur se serrait. Dans une intimité à lui inaccessible avaient lieu des transformations muettes, couvaient des désirs secrets et mûrissaient des épanouissements inconnus encore : l’avenir est rare.

vous êtes le sel

vous-etes-le-sel.jpg

Comme il parlait et riait, et qu’à ses côtés, indéchiffrable, une jeune femme comptait les ânes qui lui trottaient en tête, on aurait pu en déduire que la faune étrange qui traversait la table et courait dans la salle bondée, renversant plats, couverts et êtres mortels qui avaient la mauvaise idée de se trouver sur son passage, était née  de son imagination fertile et fiévreuse. Mais il n’en était rien. Cette faune indépendante avait la chaleur d’entraille de cette vie qu’il sentait palpiter timidement à ses côtés. La jeune femme ne se souvenait plus du jour de sa naissance, elle respirait tranquillement et écoutait une épaule lui raconter des secrets inviolables.