le silence éternel de ces espaces infinis

1.Palme-wallcovering-palms-in-green-shades.jpg

Le son est une vibration mécanique qui se propage sous forme d’onde, un peu comme la vague à la surface de l’eau: il a besoin de matière pour évoluer dans le milieu où il est produit, que ce milieu soit liquide, solide ou gazeux. Or, dans l’espace interstellaire, la densité de matière est beaucoup trop faible pour que le son puisse y prendre appui: dans l’univers intersidéral, règne un silence infini.

Quoiqu’il en soit, pour remettre les pieds sur terre, si l’oreille est l’organe qui sert à capturer le son et si dans une forêt lointaine et comme par magie déserte, un arbre s’effondre, l’onde sonore va pouvoir se propager mais s’il n’y a pas d’oreille pour la capter, qu’en est-il du bruit provoqué par sa chute? On peut dire qu’il n’y en a pas, indépendamment de l’observateur, tout se tait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.