vol

ian tweedy.jpg

La vie n’était pas une gymnastique quelconque que l’on pratiquait de temps en temps, voire régulièrement,  parce que cela faisait du bien à la santé. De qui? Il fronçait son beau front et se perdait dans la contemplation du ciel qu’il imaginait derrière le rideau de nuages opaques et ternes qui le lui voilaient. Une sorte de paix descendait en lui, à moins qu’elle ne se fût élevée des profondeurs sidérales de son être. Il avait vu un mendiant accentuer son handicap – ou le simuler totalement – pour obtenir des voyageurs du wagon d’une rame de métro qui courait sous terre, une aumône. La béquille de l’homme ne mesurait pas 60 cm ce qui l’obligeait de surcroît à se tenir voûté, ce détail provoqua l’illumination. Pourquoi ne choisissait-il pas du moins une béquille qui lui aurait facilité le mouvement? Il comprit que le mendiant non seulement ne voulait pas faciliter sa déambulation mais faisait tout pour la rendre improbable et précisément pour obtenir d’autrui quelque compassion, un avantage. Mais, songea-t-il, au fond n’en était-il pas exactement ainsi pour lui? À un autre niveau et jusque là à son insu, n’agissait-il pas exactement de la même façon?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.