quand on a 10 pas à faire 9 font la moitié du chemin (proverbe chinois)

princesse de la famille d'Akhenaton.jpg

Non, rien ne le retenait. Absolument rien. C’en était déroutant. Son coeur vivant n’attendait pas que tout son être ait fait un pas, un seul, un tout petit pas de rien du tout et il se gardait bien de cesser de battre, il n’était pas fou, lui. Par bonheur, on ne lui demandait pas non plus son avis pour respirer. Il aurait été capable d’oublier ou de décréter qu’il valait mieux ne pas en vertu de x ou de y, compte tenu de z, les raisons ne manquent jamais pour se justifier surtout quand on est injustifiable. Chaque organe séparément avait une intelligence supérieure à la sienne tous organes sommés. Il se demandait d’où pouvaient bien venir et sa bêtise et cette étrange sensation qu’il avait de ne pas savoir comment vivre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.