la joie les sens

Nike_of_Paionios,_Olympia_Archaeological_Museum_(16309967616).jpg

Bien que n’ayant pas de particulière propension à s’impatienter, il commençait à être tenté par l’impatience : sa patience lui semblait sans limite. Il fallait imposer à cette patience sans bornes les limites qu’elle ne savait s’imposer toute seule. Y mettre fin – mais comment? Il fermait les yeux, écoutait. Rien ne venait à lui sinon le rongement du jour qui courait vers la nuit qui courrait vers le jour qui courrait vers la nuit etc. chacun sait cela depuis longtemps. L’inutilité de ses sens pour accéder à cet espace qu’il avait si bien perçu le bouleversait. Il n’était sans doute plus temps de chercher mais de trouver. Il y avait bien une raison si quelqu’un, un jour, s’était exprimé avec joie : Je ne cherche pas, je trouve!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.