qui a soif rêve qu’il boit (proverbe chinois)

MillbillillieMeteorite.jpg

Il pleuvait des cordes et les passants amusés les saisissaient pour se balancer. Comme la nuit était tombée et qu’elle respirait doucement dans le caniveau, les lampadaires s’étaient allumés en coeur dans l’air mouillé comme des étoiles lointaines contemplées par un homme myope.

– Où ai-je donc mis mes lunettes? s’interrogerait-il en balayant du regard son atelier sur lequel un dieu négligent semblait avoir passé la main avant qu’il ne fût sec.

Le dieu négligent de son côté baillait aux corneilles. Il lui venait toujours une bonne idée dans ces moments-là mais cette fois-ci, non. Il était à sec, complètement à court d’idées et retournait ses poches en vain, elles étaient vides.

Les passants de leur côté, continuaient à se balancer aux cordes qui tombaient du ciel, on avait rarement vu spectacle aussi charmant. La nuit humide était délicieuse sur les visages ravis et trempés de bonheur.

Le dieu négligent jugea sans doute qu’à défaut d’autre chose on attendait de lui un geste, un seul, quel qu’il fût. Il saisit une paire de ciseaux et coupa net les cordes.

Les passants se retrouvèrent sans transition les fesses à terre et purent constater personnellement qu’elle est dure.

corde.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.