la bête humaine

mau-egyptien.jpg

– Pour rien au monde je n’échangerais votre condition contre la mienne!
Elle riait de tout son coeur qui pourtant vascillait comme au seuil d’une vérité trop grande pour être seulement approchée. Ce que la vérité, toute personnelle – parce qu’il n’en est d’autre – a d’effrayant, a le visage étrangement fixe d’un Sphinx.
– La vôtre contre la mienne, voulez-vous dire!
Il riait aussi, conscient des limites toutes humaines que la vie leur imposait, comme une reine à ses sujets.
– Oui! C’est bien ça! Je n’échangerais pour rien au monde ma condition contre la vôtre!
Le ciel apparemment immobile au dessus d’eux avait la majestée des foules humaines réunies où bon leur avait toujours semblé, sur les places, dans les rues, au fond des caves, dans des cachettes de fortune, derrière de fausses parois, dans des appartements, des cuisines, des catacombes, des souterrains, des soupentes, au fond, c’était toujours la vérité toute personnelle qui s’y était réfugiée.

Il s’approcha d’elle, surpris par son étrangeté, elle lui semblait encore plus étrange qu’il ne l’était lui-même à ses propres yeux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.