qui de l’âne ou de la carotte?

Il était une fois et c’était une bonne fois, un âne. On le surestimait souvent mais c’était pour l’avoir  sous-estimé longtemps. Quand on lui présentait une carotte, il tournait bêtement la tête (tout naturellement puisque c’était une bête, un animal en somme).
– Tu n’aimes pas les carottes? lui demandait-on comme s’il parlait français.
– Non, répondait-il comme s’il le comprenait.
– Eh bien que voudrais-tu d’autre alors? ajoutait-on comme si l’on s’y était fait immédiatement.
– Du cresson du jardin de Balthazar, disait-il sans hésiter comme si l’on n’avait connu que lui. C’est à dire Balthazar.
– Et qui est Balthazar? continuait-on, tant qu’on y était, de s’enquérir.
Mais à ce point de l’histoire, l’animal ne répondait jamais. Son regard vitreux et mystérieux se posait sur le narrateur et s’en détournait avec la même nonchalence. On se surprenait arrêtant un passant qui n’avait rien demandé pour lui raconter la scène mais invariablement ce dernier s’enfuyait en courant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.