la vraie vie commence quand on ne compte pas

sfera_di_cristallo_di_rocca_per_cristalloterapia.jpg

J’avais la tête en feu et la bouche fiévreuse. Je disais en riant que dans le passé il m’était arrivé – et cela arrive – de n’avoir rien à dire et personne à qui le dire. Ce temps-là était bel et bien fini. Cette compression intérieure avait pris fin en même temps que mon aptitude à creuser des puits où m’enterrer vive. J’avais à dire et cela n’a rien d’extraordinaire, chacun a quelque chose à dire. Mais les mots cherchaient la source plus que le canal, l’origine silencieuse qui ploie et ne rompt pas.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.