la folie des grandeurs

weanimals Jo Anne McArthur.jpg

La réalité est un peu encombrante, il faut le reconnaître. Pour le monde virtuel, la réalité devient un empêchement de tourner en rond, virtuellement.

D’ailleurs, c’est à se demander pourquoi on vivrait de plein gré sur une planète  polluée, aux terres empoisonnées, aux espèces animales décimées et aux populations qui sont la dernière roue d’un chariot qui n’existe cependant que parce qu’elles existent… ce serait absurde, il faut le reconnaître.

On n’est pas fou quand même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.