la circonstance

pyla-dune.jpg

C’était  encore une autre fois. Elle était assise sur le rebord de la fenêtre. Qu’il y ait des milliards d’êtres mortels sur la planète n’était plus un fait qui la renversait. Ni qu’elle fût née, ni même qu’elle puisse sentir chaque chose pénétrer son espace et parfois même indiciblement, autre chose qui n’y était pas. Elle fermait les yeux. N’était-elle qu’une circonstance de son être? Y en avait-il d’autres? Et où? Quand? Elle continuait de respirer doucement. Quelque chose semblait vouloir la happer sans succès. Vivre était difficile. Et mourir? Et pourquoi ce ton éternellement pathétique aux abords de la considération qui annulait tout autre? Ne plus s’identifier à la circonstance, se jeter dans le vide inconnu de soi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.