la reine se meurt

Elle se surprit lisant des mots alignés sur des affiches, d’une station à l’autre, son esprit vaquait. Un mot. Une expression. Une coïncidence. La reine idiote. Elle rêvait. Du bout de son doigt, elle indiquait quelque chose et elle regardait son doigt étonnée, étonnée d’avoir un doigt, une main, un bras, un pied qu’elle faisait danser de droite à gauche et de gauche à droite. Mmm, à ce rythme-ci, son étonnement allait la dévorer toute crue. Elle releva les yeux (des yeux!), décidée à affirmer avec rigueur une pensée à elle-même – cela allait de soi. C’était évident. Fallait-il se poser des questions? À quelles fins? Et c’était déjà une question, au fond, elle n’était qu’une machine à questions et se désintéressait des réponses.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.