intempéries

Il se retourna immédiatement et ce qu’il vit le laissa de glace. Un rayon de soleil se frottait à sa surface lisse qui se mit à fondre. Un passant le toucha du bout d’un doigt qu’il porta à sa bouche curieuse. L’homme avait bon goût. Il suffisait d’ailleurs de voir comment il était vêtu, de pied en cap.

Il se liquéfiait à vue d’oeil. Il avait déjà perdu la tête quand une jeune fille le croisa. Elle fit de même, par compassion.

Il se liquéfièrent ensemble très longtemps.

Auteur : jamaisvertige

Prose poétique et autres fantaisies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :