dédale

Photo Yann Arthus Bertrand-tassili.jpg

Il changea improvisément d’idée et bifurqua à l’angle de la rue principale. Un dédale de ruelles se dressa devant lui et l’horizon fut tout à coup couvert de façades. Il releva le col de son manteau de laine et poursuivit sa marche.
Derrière la vitrine opaque d’un troquet, des lumières vulgaires troublaient la pénombre du trottoir humide. Un concert de voix et de verres entrechoqués lui arriva aux oreilles qu’il tenait grandes ouvertes mais il ne détourna pas le regard.
Quelque chose l’attirait. Une fascination inscrite dans son sang liquide. Il passait son chemin et semblait savoir où ses pas le portaient. Sans hésiter il filait dans le dédale de ruelles sombres et son coeur bondissait au souvenir de transhumances jamais vécues.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.