7 qui font 100

pluie-etoiles-filantes-1872-Guillemin.jpg

Sur le boulevard éclaboussé de lumière, il marchait d’un pas incertain. Du ciel en cataracte, sur le marché encombré chutait la lumière du soleil, emprisonnée ça et là dans des flaques immobiles. Les passants affairés se croisaient en silence, il se surprit à se souvenir de la mer tout à coup et le son assourdissant des vagues submergea son oreille.
Et 2 qui font 3!
Eh bien deux faisaient trois, ce n’était pas pour lui déplaire. Il continua de se frayer un chemin dans la foule.
Et 7 qui font 100!
Sept faisaient cent. De mieux en mieux, pensa-t-il, réconcilié avec le jour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.